COMPTE RENDU DU FORUM NUMERIQUE CONGO 2020

 

UN FRANC SUCCÈS POUR LA 2ème EDITION DU FORUM NUMÉRIQUE CONGO.

 

Pointe-Noire, le 21 Février 2019

Après la réussite de la première édition en 2018, la deuxième édition du Forum Numérique Congo s’est tenue du 17 au 19 février 2020 à Pointe-Noire, sur le thème la transformation digitale ou numérique : opportunités et menaces. Organisé par le Guichet Unique des Opérations Transfrontalières en collaboration avec le Cabinet Grinso & Associés, ce forum placé sous le patronage de monsieur Fidèle DIMOU, Ministre des Transports, de l’Aviation Civile et de la Marine Marchande a connu la présence de plusieurs membres du gouvernement..

La cérémonie d’ouverture a été marquée par 4 allocutions à savoir, le mot de bienvenue du Vice-Maire de la Ville de Pointe-Noire, le discours scientifique du Président du Comité d’organisation, monsieur Eugène Rufin BOUYA, l’allocution du Ministre en charge des Postes, des Télécommunications et de l’Economie Numérique, monsieur Léon Juste IBOMBO, enfin le discours d’ouverture du Ministre des Transports, de l’Aviation Civile et de la Marine Marchande, monsieur Fidèle DIMOU.

 

Dans son mot de bienvenue, le Vice Maire de la ville a mis en évidence l’hospitalité légendaire des citoyens de Pointe-Noire, avant d’évoquer l’ambition de son entité de s’appuyer sur le numérique pour offrir des services administratifs de qualité et de proximité aux citoyens de la ville.

 

Pour sa part, le Directeur Général du GUOT, Président du Comité d’organisation monsieur Eugène Rufin BOUYA a rappelé à la conscience des participants l’essentiel de l’acte 1 du Forum numérique Congo  qui avait pour thème la dématérialisation et la gouvernance électronique et dont la recommandation majeure a été de consolider les acquis   et se projeter face aux enjeux évolutifs de la gouvernance électronique. Il a ensuite partagé sa philosophie du numérique tout en expliquant le caractère scientifique du contenu donné à la deuxième édition.

Le Ministre des Postes, des Télécommunications et de l’Economie Numérique, monsieur Léon Juste IBOMBO, a quant à lui partagé la vision du Gouvernement en matière de TIC tout en mettant en lumière les avancées enregistrées dans le domaine du numérique à travers la promulgation de plusieurs textes de lois visant à encadrer le cyberespace congolais, à savoir, la loi sur les transactions électroniques, sur la protection des données à caractère personnels et sur la création de l’agence nationale des systèmes d’information.

Le ministre IBOMBO n’a pas manqué de saluer les efforts combien important du Directeur général du GUOT dans la promotion de la culture du numérique au Congo.

Les participants ont par la suivi le discours d’ouverture des travaux prononcé par le Ministre Fidèle DIMOU, dans lequel il donne l’importance du numérique dans la chaine logistique congolaise et ses répercussions positives pour le pays.

Après les discours, place a été faite à la conférence inaugurale. Animé par le Docteur KODJO NDUKUMA ADJAYI. Ce moment a permis aux experts de donner leur point de vue sur les nouvelles tendances du numériques : la blockchain, le cloud, la 5G, l’internet des objets et le Big data, bien mieux, de se prononcer sur les principes du gouvernement ouvert se basant sur internet pour impliquer le citoyen dans la gouvernance 2.0.

 

 

La table ronde ministérielle animé par Ibrahima Nour Eddine DIAGNE, Administrateur Général du guichet unique du Sénégal, GAINDE 2000 a permis aux membres du Gouvernement d’argumenter sur la vision de leur département sur le numérique.

La Ministre de la Santé, de la Population et de la Promotion de la Femme au Développement, Madame Jacqueline Lydia MIKOLO a exposé sur la stratégie nationale d’e-santé dont le projet est déjà en cours. Elle a déclaré que c’est un outil essentiel visant l’amélioration du système d’information sanitaire congolais dans la perspective du renforcement de l’offre de soins et de l’amélioration des services de santé à travers le pays.

Si le Ministre IBOMBO a argumenté sur la confiance à construire en faveur du processus de numérisation, le Ministre Pierre MABIALA a quant à lui évoqué le guichet unique du foncier qui en usant de la géodésie, permet la cartographie électronique des parcelles de terre, la réduction des délais de réalisation des formalités foncières et la traçabilité des titres fonciers délivrés.

Les Ministres Thierry Lézin MOUNGALLA en charge de la Communication et des Médias et Bruno Jean Richard ITOUA de l’enseignement Supérieur ont également enrichi le contenu de la table ronde ministérielle en exposant chacun sur les grands projets numériques en cours dans leurs départements respectifs.

.

Le Ministre MOUNGALLA a parlé de la télévision numérique terrestre que le Congo déploiera bientôt en partenariat avec Startimes, dans le cadre d’un partenariat public-privé. Il a aussi exposé sur les défis actuels de la presse congolaise à l’ère des GAFA ainsi que de la reconnaissance des journalistes formés en démocratie des influences de l’internet.

Le Ministre Bruno Jean Richard ITOUA a quant à lui exposé sur les défis de l’orientation universitaire des boursiers et la promotion des TIC et du numérique dans l’univers étudiant en vue de les aider à progresser dans la recherche et l’innovation.

 

Durant trois jours, les participants à la 2e Edition du Forum Numérique Congo ont suivi dix sessions bien corsées et voir défilé sur le podium des calibres de l’industrie des TIC et du numérique et des éminences du droits du numérique très au fait de la complexité de la problématique abordé et capables d’appréhender l’environnement numérique de manière pluridisciplinaire.

Ainsi donc, Avocats, magistrats, juristes et informaticiens ont échangé et débattu sur la cybersécurité et cyberdéfense, notamment la protection des données, des infrastructures de l’information, mais également de droit du numérique, en l’occurrence de la qualification juridique des principales innovations technologiques en lien avec le numérique, la criminalité informatique, aussi, de leur application dans les différentes normes juridiques dans une perspective pluridisciplinaire, notamment du droit des données, du droit du commerce électronique etc.

La clôture du 2e forum numérique Congo est intervenue le 19 février, à la suite de la lecture du communiqué final des travaux, contenant les neufs recommandations de son acte 2. (voir communiqué final Acte II )

Dans son mot de remerciement aux panelistes et participants, monsieur Eugène Rufin BOUYA a salué la participation active des panélistes et participants avant  d’annoncer le 3e Forum pour 2022. Le discours de clôture a quant à lui été lu par monsieur Secrétaire Général de la Préfecture de Pointe-Noire.

La révolution numérique impose à l’humanité un changement de paradigme radical où les outils numériques transforment en profondeur la société humaine, peut-être plus encore que lors de l’invention de l’écriture. Dans cette nouvelle « condition numérique », le droit se trouve être dépassé. Le Forum recommande qu’il soit impérieux que les décideurs politiques prennent des dispositions bien particulières pour assurer une veille de tous les instants pour chaque fois adapter le droit congolais aux évolutions du numériques.

Le Forum Numérique Congo est une initiative conçue par monsieur Eugène Rufin BOUYA dans le but de contribuer à enrichir la réflexion sur le rôle et la place du numérique dans le développement et l’émergence socio-économique de la République du Congo.

Les nombreux motifs de satisfaction et de fierté enregistrées tout au long des trois jours qu’à durée ce forum, permettent d’affirmer sans ambages que la 2e Edition du Forum Numérique Congo aura été un franc succès. Rendez-vous est donc pris pour 2022.

 

Liste des News